AFPC

Association Française de Pleine Conscience

L’identification

La méditation de Pleine Conscience nous aide à mettre fin au processus d’identification et à se libérer de nos identifications qui font dépendre notre Bonheur de conditions extérieures, le rendant nécessairement impermanent.

L’identification est un des phénomènes les plus subtils à détecter et à comprendre quand nous pratiquons la méditation.

Comme je le répète souvent en session, la méditation peut se pratiquer à plusieurs « niveaux » d’engagement:

–              Comme un exercice de « santé mentale », 1 fois par semaine, comme nous faisons notre jogging tous les dimanches

–              Comme une démarche globale, profonde et puissante de changement.

Précisons que l’un n’est pas meilleur que l’autre, ils correspondent simplement à des démarches différentes.

Dans le deuxième cas les sessions de pratique ne suffisent pas. Il faut idéalement rester tout au long de la journée vigilant par rapport à tous nos « réflexes » d’identification qui viennent renforcer l’égo et vont à l’encontre de la démarche méditative de déconditionnement, de dés-identification.

Mais pour reconnaître une chose, mieux vaut d’abord la connaître …

Alors qu’est-ce que l’identification ?

Proposons une définition : l’identification est le mécanisme d’inclusion d’éléments tiers dans ce que nous reconnaissons comme notre individualité, avec comme conséquence une souffrance émotionnelle lorsque ces éléments sont modifiés négativement selon notre propre système de croyance.

Par exemple : je m’identifie à mon apparence extérieure. Donc lorsqu’une personne critique cette apparence cela provoque chez moi une souffrance émotionnelle.

Je m’identifie avec un statut social : si je perds/change d’emploi pour un emploi moins valorisé socialement (en tous les cas dans mon propre système de croyance), cela me fait souffrir.

Le problème est que toutes ces choses auxquelles je m’identifie sont par nature « impermanentes » … donc toute identification a forcément pour corollaire une forme de souffrance : le PDG sera un jour retraité, la belle et fraîche jeune femme va vieillir etc.

Mais au-delà de ces exemples qui font en général un large consensus, le mécanisme d’identification peut être beaucoup plus subtil: ainsi je peux m’identifier aux signes de reconnaissance/d’amour que m’adressent les autres (les fameuses « strokes » ou Caresses, en Analyse Transactionnelle). Ainsi si mon mari/femme ne me souhaite pas mon anniversaire, j’en suis affecté … si une personne que je connais ne me salue pas dans la rue, j’en suis affecté … si une personne ne respecte pas ma priorité en voiture, j’en suis affecté …

Et citons également la ruse « suprême » de notre mental: je peux également m’identifier à mon propre cheminement spirituel ! (ce qui se nomme communément « Ego spirituel »)

Tous ces exemples d’identification sont très délicats à gérer. En effet la nature « positive » des éléments extérieurs auxquels je m’identifie (la reconnaissance, les preuves d’amour, mon cheminement spirituel etc.) nous fait percevoir cette identification comme totalement « légitime » : je trouve « légitime » qu’une personne qui partage ma vie n’oublie pas mon anniversaire, qu’un automobiliste me cède le passage etc.

Pourtant il s’agit bien du même mécanisme qui aboutit nécessairement à une souffrance émotionnelle.

Alors … restons vigilants.

Il est possible par la pratique méditative de la Pleine Conscience de développer une qualité de Bonheur totalement indépendante des conditions « extérieures ».

Ce « contentement » serein et stable est d’ailleurs peut-être la

marque la plus sûre du progrès sur notre chemin et donc un baromètre idéal de notre démarche de développement personnel.

La méditation de Pleine Conscience pratiquée tout au long de la journée à travers la pratique de la Vigilance est un outil efficace pour développer cette qualité d’Etre. 🙂

Bonne journée à tous,

Julien pour l’AFPC

Association Française de Pleine Conscience

www.pleineconscience-france.com

www.facebook.com/associationfrancaisedepleineconscience

Nous retrouver également sur: