AFPC

Association Française de Pleine Conscience

Etudes sur les effets positifs de la Méditation de Pleine Conscience

De nombreuses études ont permis de démontrer les effets positifs de l a méditation de Pleine Conscience dans de nombreux domaines. Nous en listons ci-dessous quelques-unes.

La pratique de la méditation de Pleine Conscience a démontré son efficacité et ses effets positifs dans:

  • la prévention de la rechute dépressive auprès de clientsen rémission d’épisodes dépressifs majeurs récurrents: Kuyken et al., 2008; Ma & Teasdale, 2004; Teasdale, Segal, Williams, Ridgeway, Soulsby, & Lau, 2000
  • la prévention des troubles dépressifs chroniques récurrents: Barnhofer, Crane, Hargus, Amarasinghe, Winder, & Williams, 2009; Kenny & Williams, 2007
  • dans le traitement du trouble anxieux généralisé: Evans, Ferrando, Findler, Stowell, Smart, & Haglin, 2008
  • le traitement de la boulimie: Baer, Fischer & Huss, 2005
  • le traitement de la détresse psychologique et du névrosisme: Brown & Ryan, 2003
  • le traitement du déficit de l’attention avec hyperactivité: Zylowska et al., 2008

etudes

D’autres études peuvent être citées, faisant appel à des échantillons non cliniques qui ont fait ressortir que les interventions basées sur la pleine conscience sont associées à des effets positifs correspondant à:

  • à une réduction du niveau de psychopathologie générale: Astin, 1997; Heeren & Philippot, sous presse; Williams, Kolar, Reger, & Pearson, 2001
  • une diminution de l’intensité et de la fréquence des émotions négatives: Brown & Ryan, 2003; Chambers, Lo, & Allen, 2008
  • une réduction du niveau d’anxiété générale: Shapiro, Schwartz & Bonner, 1998
  • une augmentation des capacités attentionnelles et de mémoire de travail: Chambers et al., 2008; Tang et al., 2007)
  • une augmentation des fonctions exécutives: Heeren, Van Broeck, & Philippot, 2009; Tang et al., 2007.
  • une amélioration de la qualité de vie pour les personnes souffrant de douleurs chroniques: Kabat-Zinn, 1982; Kabat-Zinn, Lipworth, & Burney, 1985; Kabat-Zinn, Lipworth, Burney, & Sellers, 1987; Randolph, Caldera, Tacone, & Greak, 1999)
  • une amélioration de la qualité de vie pour les personnes souffrant de fibromyalgie: Goldenberg, Kaplan, Nadeau, Brodeur, Smith, & Schmid, 1994; Kaplan, Goldenberg & Galvin, 1993
  • une amélioration de la qualité de vie pour les personnes souffrant d’un cancer: Carlson, Ursuliak, Goodey, Angen, & Speca, 2001; Ledesma & Kumano, 2009; Shapiro, Bootzin, Figueredo, Lopez, & Schwartz, 2003; Speca, Carlson, Goodey & Angen, 2000.
  • un effet facilitateur du programme MBCT (Mindfulness Based Cognitive Therapy) dans la réhabilitation cardiaque auprès d’adultes: Griffiths, Camic et Hutton (2009)
  • des effets facilitateurs auprès d’enfants et d’adolescents souffrant d’une maladie chronique invalidante: Thompson & Gauntlett-Gilbert, 2008
  • une augmentation significative du taux de mélatonine a été observée suite au programme MBSR: Massion, Teas, Hebert, Wertheimer & Kabat-Zinn, 1995.
    • La mélatonine est impliquée dans la régulation des sécrétions hormonales et dans la réponse immunitaire des lymphocytes T.
  • une amélioration de l’efficacité de la photothérapie (ultraviolets A et B) lors la prise en charge de personnes souffrant de psoriasis ayant une pratique des exercices méditatifs du programme MBSR pendant les séances de traitement: Kabat-Zinn et al., 1998
  • un effet bénéfique de la pratique de la pleine conscience dans le traitement de l’acouphène chronique invalidant a récemment été observé: Philippot, Nef, Clauw, de Romrée, & Segal, soumis

 

Cette liste d’effets positifs peut sembler impressionnante et susciter de fortes attentes. Rappelons que:

  • ces bénéfices ne sont pas systématiques
  • qu’ils nécessitent une pratique régulière !

 

Nous retrouver également sur: